Photos de la « BNU Nouvelle » lors de la journée portes ouvertes le 23/11/2014.

Un peu d’histoire sur la BNU

La bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNU) est une bibliothèque ayant le statut d’Établissement public à caractère administratif. La BNU est, depuis 1918, la seconde de France par le nombre des ouvrages conservés (plus de trois millions de documents comprenant monographies et périodiques imprimés, manuscrits précieux, objets patrimoniaux) et l’un des plus beaux fonds patrimoniaux de France.

Elle est située place de la République, au cœur de la Neustadt, dans un bâtiment réalisé par les architectes August Hartel et Skjold Neckelmann.

L’édifice fait l’objet d’une inscription et d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 10 novembre 2004.

L’État prépare depuis 2003 en étroite collaboration avec les collectivités territoriales un important projet de restructuration de la bibliothèque. Si l’ensemble des travaux a été estimé, à l’origine, à 50 millions4, le montant total des dépenses s’élève désormais, pour le seul bâtiment de la place de la République, à 61 millions d’euros. Le complexe de bâtiments de la rue Joffre doit faire aussi l’objet d’une restructuration évaluée à 14 millions d’euros, les moyens pour ce faire n’étant, pour l’heure, pas budgétés. L’État assure la plus grande part des financements du chantier de la place de la République puisqu’il apporte 40,5 millions d’euros. Les collectivités territoriales s’engagent au côté de l’État et participent largement à ce projet en assurant de sensibles contributions, chacune apportant 6,8 millions d’euros. C’est ainsi qu’au côté de l’État, la Région Alsace, le Conseil général du Bas-Rhin et la Communauté urbaine de Strasbourg sont une nouvelle fois partenaires de la BNU.

Le concours lancé pour la restructuration des espaces intérieurs a été remporté par l’agence Nicolas Michelin ; son projet prévoit la démolition partielle des structures internes du bâtiment (planchers entre autres). L’objectif est, en particulier, de retrouver la centralité du dôme dans la structure générale, de créer une continuité entre la décoration des façades et des espaces intérieurs et de retrouver la lumière zénithale qui se diffusera à tous les plateaux grâce à l’évidement de certains murs et l’installation d’éléments métalliques réfléchissants. Des mètres carrés seront gagnés sur les cours intérieures afin d’accroître le nombre de places disponibles (de 500 à 660), le nombre d’ouvrages en libre accès (de 35 000 à 200 000) et de dédier spécifiquement certains espaces à la vie culturelle (salle d’exposition de 500 m2, auditorium de 140 places).

Les déménagements des 44 km linéaires du bâtiment République ont été organisés autour de trois emplacements : la bibliothèque municipale de la rue Kuhn (une convention a été signée avec la ville de Strasbourg à cet effet) pour quelque 5 km linéaires, le bâtiment dit Cardosi, situé 9 rue Fischart et racheté aux Archives départementales du Bas-Rhin, pour près de 20 km linéaires et un troisième emplacement se trouvant à Entzheim où plus de 32 km linéaires ont été installés. L’achat du bâtiment rue Fischart permettra à la BNU à terme de s’agrandir et de disposer de davantage de km linéaires et de parvenir à assurer un accroissement des collections optimal (de 56 km linéaires disponibles aujourd’hui la BNU passera à 81 km linéaires en 2014). La fermeture du bâtiment place de la République a été officiellement faite le 1er octobre 2010. Les travaux sont prévus pour s’étendre sur trois années, la réouverture étant fixée au cours de l’année 2014. L’année 2011 a été notamment consacrée à la destruction de la plupart des planchers mais aussi au rehaussement temporaire de la coupole de 450 tonnes pour l’installation de colonnes de béton devant supporter la coupole. En 2012-2013, la construction des nouveaux espaces sera exécutée, avec, par exemple, le montage de l’escalier monumental, symbole de cet important chantier, Si la partie emblématique de la BNU n’est plus ouverte au public, les services ne continuent pas moins à être assurés pleinement et les documents restent tous consultables par les usagers, universitaires ou non. De la même manière, la BNU poursuit une politique d’action culturelle avec l’appui de nombreux partenaires et assure, hors les murs, expositions, conférences et activités en lien avec les collectivités et les associations étudiantes.

La BNU est rouverte au public le 22 novembre 2014 à l’occasion d’un week-end « portes ouvertes ». Son fonctionnement normal reprend le 24 novembre 2014.
Maîtrise d’ouvrage : Etat, Rectorat de l’Académie de Strasbourg
Maîtrise d’œuvre :
– Agence Nicolas Michelin et Associés, mandataire
– Christophe Bottineau, architecte en chef des monuments historiques
– O.T.E. ingénierie, bureau d’études tous corps d’état.
– Bureau Michel Forgues, économiste
– Peutz et Associés, acousticien

http://www.bnu.fr

Nos autres book photo

One thought on “Bibliothèque Nationale Universitaire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.